SDEN - Confrontation


Fidèle disponible dans

Blister - Méari le Protecteur

(octobre 2006)

Méari le Protecteur

« Quithayran est notre mère. »

33 P.A.

  • 12,5
  • 3
  • 3-3
  • 3-5
  • -
  • 4
  • 3
Compétences
Régénération / 

5

Culte
  • 2
  • 1
  • 0
Earhë / 10
Rang
Dévot

Méari le protecteur, ou comment rendre une figurinne indispensable pour une armée !

Commençons par le début : La figurinne. Elle est vraimment splendide, très dynamique et d’une finnesse exceptionnelle. Il n’y a rien à reprocher au sculpteur. Par contre, les nouvelles règles de ligne de vue de conf 3,5 n’avantage pas nos elfes et leurs jolies postures, et notre Méari sur sa branche avec ses ailes dépassera même si il est caché derrière un mandigorn. C’est bien dommage mais ce qui le serait encore plus serait de le convertir pour limiter ça (en enlevant sa branche ou ses ailes)....

Au niveau des caractéristiques de combat, c’est très faibles mais bon, on s’en moque. On notera tout de même une bonnes RES de 5 qui couplé avec régénération/5 permettra à notre protecteur de tenir longtemps sur le champ de bataille. Quoi qu’il arrive, Méari n’est pas fait pour aller au combat, donc évitez de l’envoyer au charbon, il n’y survivrait probablement pas. Il dispose d’un courage assez faible et d’une valeur de discipline pas exceptionnelle. Il faudra donc le coupler avec un état major quant celui ci sera disponible.

Ce qui fait la puissance de cette figurinne c’est bien entendu sa capacité de fidèle. Dôté de 3 en valeur d’aspect , notre Méari offre pour 33 PA un bon dévot. Ce rapport prix/puissance nous permet de le jouer sans problème dans toutes les compos. On peut même se payer le luxe de jouer magie/foi pour 66 PA avec Shaenre.

Comment équiper notre fidèle ?

En miracles : Déjà, le miracle résurrection de mandigorn semble incontournable. Le classique invocation d’animae est très bien aussi. Son miracle réservé, champion d’émeraude permet de transformer un daïkinee en personnage. Lancé sur un mandigorn, cela se révèle très efficace. Vu qu’on peut l’entretenir sans nécéssairement garder la cible dans l’aura de foi, on ne va pas se priver. D’autres cibles peuvent être utiles quoi que plus ponctuellement : Archers pour tirer 2 fois (mais à portée courte vu le malus au tir), guerrier scarabée pour enchaîner et faire 2 coups de maître... Un miracle toujours utile. L’oeil d’Earhë est aussi un miracle tactiquement intéressant mais je conseille dans ce cas là de prendre la vertu persévérance qui permet de le lancer 2 fois par tour pour marquer le plus d’adversaires possible et ainsi percer à jour la stratégie adverse.

Au niveau des objets magiques : Son sceptre est un bon objet mais je préfère l’équiper autrement. Une vertue persévérance pour invoquer 2 animaes ou lancer 2 oeils d’Earhë par tour est un bon choix. La vertu a 12PA , inspiration, qui permet de gagner un d’aspect (utilisable sur les jets de de divination) est à mon sens le mieux. Cela facilite les jets (invocation sur du 2+, Résuretion sur du 4+) et permet de passer de 6 à 8 en ferveur pour choisir les miracles. Les vertus ne sont pas des artefacts, donc on peut en coupler une avec un autre objet. L’instrument liturgique facilite toujours la régénération de ft. L’emblème pétrifiée a un effet sympa et permet d’augment er aussi le nombre de miracle embarqué sur notre fidèle.

Équipé Méari comme suit : Champion d’émeraude, Invocation d’animae, Résurection de mandigorn en miracles, et la vertu théogonale inspiration à 12 pa, un instrument liturgique à 8 PA ; Pour 53 PA vous avez un très bon fidèle en soutien.

Que du bon avec ce petit personnage !

Raistlin

Commentaires des visiteurs


CADWALLON®, CONFRONTATION®, CRY HAVOC®, HYBRID®, le logo HYBRID®, HYBRIDES®, RACKHAM®, le logo RACKHAM®, RAG'NAROK® et WOLFEN® sont des marques déposées RACKHAM®. Tous droits réservés.

Haut de page

Toutes les illustrations, photographies, figurines et noms des figurines sont, sauf mention spéciale, des créations exclusives appartenant à RACKHAM®.