SDEN - Confrontation



Guerrier disponible dans

Blister - Paladin d’Alahan 1

(juillet 1998)

Blister - Paladin d’Alahan 2

(mai 2000)

Paladin d’Alahan (1)

« En garde ! »

23 P.A.

  • 10
  • 3
  • 4-5
  • 3-7
  • -
  • 5
  • 3
Equipement

Épée sacrée / TUÉ NET sur toutes les blessures exceptionnelles - Armure de plaques complète

Compétences
Bravoure
Rang
Élite

Carte(s) liée(s) à ce profil


Le paladin est la figurine emblématique de l’armée selon moi.

Il est peu apte à se défendre, possède une force de frappe de base bien molle, mais un score d’attaque très élevé pour cette catégorie de PA. Son courage lui permet de résister à la plupart des PEU rencontrées en format classique sans trop de problème... et il a une arme sacrée, qui fait toute sa force.

De même que le garde royal, le paladin ne doit pas défendre, mais lui n’a pas l’avantage de la cuirasse. Sa résistance de 7 est correcte, mais ne fera pas de miracle.

Le paladin est donc un vaillant guerrier qui n’a pas peur de la mort : il frappe sans relâche jusqu’à ce que lui ou son adversaire morde la poussière.

Si vous comparez ses caractéristiques à celles de ses concurrents de la catégorie dans les autres armées, vous le trouverez faible. En fait, son intérêt réside dans la psychologie.

Tout adversaire aura beaucoup de mal à laisser un gros morceau ne pas défendre une attaque de paladin, car ses attaques, grâce à l’arme sacrée font beaucoup de Tué Net. Du coup, le paladin dissuade de certaines attaques adverses, et c’est déjà un bon point, mais aussi, vu que son ATT est haute et qu’il possède la compétence bravoure qui la renforce, même en défendant, l’adversaire ne se garanti rien.

Evidement, ce n’est pas un trouffion de base qui va avoir peur de ces attaques. Le trouffion n’a rien a perdre, et cherchera plutôt à casser votre fier paladin et ne défendra pas, car de toute façon, il aura du mal, vu les seuils élevés qu’il faut atteindre.

Par conséquent : les paladins doivent combattre les gros morceaux dans la mesure du possible, les pièces précieuses de l’adversaire. Ils ne doivent pas perdre leur temps (ni leur peau) à combattre des petites troupes. Pour optimiser la valeur d’un paladin, il faut le faire affronter de hautes résistances.

La baronnie qui lui réussit bien est celle d’Allmoon : car il ne se défend jamais. Il est pénible pour un gros adversaire d’avoir à choisir entre se défendre contre un minable de 23PA, et attaquer, en risquant pas mal d’échouer (31% d’ échec lors d’une attaque sur un gars avec instinct de survie) en prenant une rouste qui peut le mettre au tapis.

Fingolfin

Commentaires des visiteurs


CADWALLON®, CONFRONTATION®, CRY HAVOC®, HYBRID®, le logo HYBRID®, HYBRIDES®, RACKHAM®, le logo RACKHAM®, RAG'NAROK® et WOLFEN® sont des marques déposées RACKHAM®. Tous droits réservés.

Haut de page

Toutes les illustrations, photographies, figurines et noms des figurines sont, sauf mention spéciale, des créations exclusives appartenant à RACKHAM®.