SDEN - Confrontation


Guerrier disponible dans

Boîte - Shurat, le Maître de Guerre

(septembre 2006)

Shurat, le Maître de Guerre

« Que la fureur t’emporte ! »

300 P.A.

  • 15
  • 7
  • 11-15
  • 10-13
  • -
  • 10
  • 4
Equipement

Arme de Vile-Tis - Chaînes de calamité et de carnage

Compétences
Acharné
Aguerri
Charge Bestiale
Implacable / 

4

Rapidité
Tueur né
Rang
Légende vivante
Affiliation

Le Carnage


Comme toujours lorsqu’une légende vivante pointe le bout de son museau, les débats ont été riches et fertiles au sein de la communauté confrontationnesque. On ne peut qu’en convenir : Shurat, chef de guerre de la révélation du Carnage, dégage une impression de puissance brute que sa pose voûtée et bestiale renforce, malgré un panache qui ne fait pas l’unanimité. D’un point de vue des chiffres, Shurat est au diapason de son image : il poutre ! Il se déplace vite et loin, frappe tout aussi vite et vraiment fort. Difficile de lui résister… Mais à 300 points du bébé, beaucoup rechigneront à le sortir du berceau sans avoir le bénéfice de la compétence « Commandement », ce qui achève de le réserver à Rag’narok ou à des parties à thème. Ses artefacts, sans être extraordinairement originaux, font ce qu’on leur demande : ils renforcent le bestiau. Le plus rentable est peut-être la cuirasse du destructeur, car à 15 points Shurat ignore les malus des blessures (à Confrontation seulement, ouf !) qu’il reçoit tout en en tirant parti pour augmenter sa force ou bénéficier d’un bonus de caractéristiques (et Monsieur dispose déjà d’Aguerri, qui lui permet de relancer les 5). Au prix qu’il coûte, protéger Shurat pour le rentabiliser est la moindre des choses. Cerise sur le gâteau : la compétence Acharné vous permettra d’illustrer l’expression « ne pas en démordre », car Shurat se révèlera plus qu’accrocheur dans la mêlée, et ne partira pas sans emporter un paquet d’ennemis avec lui. Pire encore, même lorsqu’il aura fait place nette, il se déportera ailleurs (Implacable/4) pour apporter la mort. Son deuxième artefact (l’épée Fureur), quant à lui, bien que plus cher, permet au chef de guerre d’ignorer les échecs automatiques sur ses attaques et le fait bénéficier d’un dé supplémentaire en combat…

D’un point de vue plus global, la sortie de Shurat se trouve peut-être être un peu en portafaux avec les attentes des joueurs dévoreurs, puisque ces derniers ont cruellement manqué de sorties depuis une bonne année. C’est certain, une légende vivante fait toujours son petit effet, mais ne répond pas à mon avis aux besoins de cette armée à l’heure actuelle. Le fait même que son prix en PA ne soit guère démocratique l’éloigne des tables de Confrontation, le plus joué des jeux jumeaux de Rackham.

Au final, Shurat se révèle être un concept simple et efficace, fidèle à sa révélation : tout en puissance. C’est ce qui fait son charme, mais aussi son inconvénient majeur : il ne sert qu’à ça. Pour le plaisir des yeux et la soif de sang…

Keenethic

Commentaires des visiteurs


CADWALLON®, CONFRONTATION®, CRY HAVOC®, HYBRID®, le logo HYBRID®, HYBRIDES®, RACKHAM®, le logo RACKHAM®, RAG'NAROK® et WOLFEN® sont des marques déposées RACKHAM®. Tous droits réservés.

Haut de page

Toutes les illustrations, photographies, figurines et noms des figurines sont, sauf mention spéciale, des créations exclusives appartenant à RACKHAM®.